pexels-karolina-grabowska-4379955.jpg

Es-tu victime de violence?

t'humilie ou critique la façon dont tu t'habilles, danses, etc.?
se moque de toi devant les autres?
devient jaloux quand tu es avec d'autres personnes?
t'insulte, t'embrasse ou te taquine méchamment?
t'incite à faire des choses que tu ne veux pas faire?
t'ignore ou te joue des mauvais tours?
te pousse ou te frappe?
demander sa permission pour faire quelque chose?
toujours lui plaire ou le satisfaire?
toujours accepter le blâme pour tout ce qui ne va pas?
l'impression qu'il essaie de diriger ta vie?
l'impression que tu dois toujours l'excuser ou le protéger?
l'impression d'être traitée comme une servante?
la certitude de ne pas mériter mieux?

Si tu as répondu «oui» à l'une ou l'autre de ces questions, ton conjoint pourrait être abusif et il serait temps pour toi de demander de l'aide.

Communique avec Escale MadaVic en tout temps.

Tu as le droit de vivre sans violence!

pexels-alex-green-5699775.jpg

Le cycle de la violence

Les agressions commises dans un contexte conjugal surviennent à l'intérieur de ce qu’on appelle le 

«cycle de la violence conjugale».

 

phase 1

Tension (escalade de la violence)

L’agresseur a des excès de colère, menace l’autre personne du regard, fait peser de lourds silences. La victime se sent inquiète, tente d’améliorer le climat, fait attention à ses propres gestes et paroles.

phase 2

Agression (épisode de violence)

L’agresseur violente l’autre personne sur les plans verbal, psychologique, physique, sexuel, social, économique et spirituel.

La victime se sent humiliée, triste, a le sentiment que la situation est injuste.

phase 3

Justification + réconciliation (lune de miel)

L’agresseur demande pardon, trouve des excuses pour justifier son comportement, minimise ses gestes et culpabilise l'autre pour les gestes qu’il a commis. La victime tente de comprendre ses explications, l’aide à changer, doute de ses propres perceptions, se sent responsable de la situation.

cycle violence.jpg

Les épisodes de violence peuvent aussi être présentes sur :

  • Les médias sociaux (Snapchat, Facebook, Instagram, TikTok, Tinder, Twitter, etc)

  • Les services de messagerie (courriel, textes)  

close-up-blank-old-concrete-wall.jpg

Conséquences de la violence conjugale

La violence conjugale a de graves conséquences sur la santé et le bien-être.

Elle peut occasionner des BLESSURES PHYSIQUES telles que :

• Des bleus, des marques de coups, des brûlures

• Des dislocations et des fractures

• Des commotions, des hémorragies internes, etc.

 

Elle peut être liée à d’autres TROUBLES PHYSIQUES tels que :

• Des cauchemars, de l’insomnie, des troubles de sommeils

• Des problèmes de digestion et d’alimentation, etc.

 

Elle peut provoquer des TROUBLES ÉMOTIFS tels que :

• L’angoisse, la nervosité

• La perte d’estime de soi et de confiance en soi

• L’incapacité de prendre des décisions autonomes

• La dépression

• La peur, l’anxiété, la crainte

• Des pleurs fréquents

• La honte, la culpabilité, la gêne, la résignation

 

Elle peut être associée à des COMPORTEMENTS AUTODESTRUCTEURS tels que :

• La consommation excessive d’alcool ou de médicaments (somnifères, antidépresseurs, etc.)

• L’abus de substances toxiques

• Se replier sur soi-même et s’isoler davantage

• Cacher la violence et prétendre que rien n’est arrivé

• Passer sa colère sur ses enfants

• Refuser les traitements médicaux nécessaires

• Tenter de se suicider

• L’automutilation

 

Basé sur www.centrepasserelle.ca/index.cfm?Voir=sections&Id=10530&M=2919&Repertoire_No=2137989342